1 Septembre 2017

« Le Lac Saint-Pierre perd en Pierre Latraverse un de ses plus fervents défenseurs. »

- Sylvain Rochon

Sorel-Tracy, le 1er septembre 2017 – Le député de Richelieu à l’Assemblée nationale, Sylvain Rochon, s’est dit consterné par le décès accidentel de Pierre Latraverse, survenu lors d’une excursion en VTT dans la réserve faunique de Rimouski. « J’ai encore de la difficulté à croire que ce grand gaillard solide, passionné et engagé, nous ait quittés pour toujours. Le Pays du Survenant et celui du Québec tout entier ont perdu, aujourd’hui, l’un des plus fervents défenseurs de l’environnement, et plus spécifiquement du Lac Saint-Pierre, de sa faune et de sa flore. »

Sylvain Rochon a rappelé que Pierre Latraverse disait souvent que cet amour pour le Saint-Laurent lui était venu dès son enfance, alors qu’il accompagnait son père à la chasse et à la pêche sur un fleuve dont on pouvait alors boire l’eau. « Il expliquait d’ailleurs cet engagement sans partage à l’égard de l’environnement par cet amour inconditionnel pour notre fleuve : on protège ce qu’on aime, répétait-il… Il voulait lui redonner sa pureté et sa grandeur. »

« C’est pourquoi, que ce soit comme président de la ZIP du Lac Saint-Pierre – poste qu’il occupait depuis 18 ans – ou au sein de la Fédération des chasseurs et pêcheurs, il s’est battu avec acharnement, refusant tout compromis. Cette ténacité dérangeait, certes, mais elle a éveillé des consciences et contribué à nous rendre meilleurs. Je me console en me disant, qu’au moins, cet engagement de plus de 25 ans a été reconnu, cet été même, puisqu’il a reçu le prix Roland-Michener 2017 pour sa contribution exceptionnelle à la protection de l’environnement. »

Sylvain Rochon a tenu à offrir ses meilleures pensées à celles et ceux, nombreuses et nombreux, qui pleurent son départ: sa famille et ses proches d’abord, mais aussi, ses collègues du milieu de l’enseignement, ses compagnes et compagnons de lutte et tous ceux et celles qui ont à cœur la protection de l’environnement et respectent l’engagement citoyen. « Salut Pierre ! Et merci. On ne t'oubliera jamais ! » a-t-il conclu.