Budget 2018 : « Un budget électoraliste et complètement irresponsable qui ne dupe pas les Québécois » - Sylvain Rochon

Sorel-Tracy, le 29 mars 2018 – Le député de la circonscription de Richelieu, Sylvain Rochon, a dénoncé le budget électoraliste et irresponsable déposé par le gouvernement libéral. « Pendant trois ans, le Parti libéral a imposé des mesures d’austérité qui ont eu pour effet de saccager les systèmes publics en santé et en éducation, de détruire nos réseaux de proximité et d’affaiblir considérablement les organismes communautaires, a-t-il déploré. Et maintenant, les libéraux tentent de sauver les meubles et de se racheter une conscience en présentant un budget généreux pour séduire la population à la veille des élections. C’est irresponsable. Mais les Québécoises et les Québécois ne sont pas dupes. Ils connaissent la recette libérale. Confrontés à ce cycle néfaste, ils ont deux autres options : la CAQ, qui promet de faire pire, ou le Parti Québécois, qui s’engage à le briser ! »

Un État fort au service des gens

« Le Québec n’a besoin ni des libéraux qui font le yo-yo entre l’austérité et la prodigalité, ni des caquistes chanceux que le ridicule ne tue pas avec leur promesse de baisser les impôts et les taxes et d’offrir plus  de services, a affirmé Sylvain Rochon. Ce dont le Québec a besoin c’est d’un gouvernement responsable qui met en place une fiscalité réaliste et plus équitable. Et c’est le Parti Québécois qui peut le faire. Parce qu’il croit en un État fort pour créer et partager la richesse. Parce qu’il propose de redonner au système public de santé sa capacité d’être un pilier de l’équité sociale, bâti non pas seulement autour des médecins mais de tout le personnel œuvrant en santé. Parce qu’il s’engage à investir en éducation et à valoriser le rôle essentiel des enseignantes et des enseignants. »

Sylvain Rochon a tenu à rappeler toute la souffrance et tout l’appauvrissement causés depuis quatre ans par les mesures d’austérité libérales. « Les bonbons électoraux en éducation ne combleront pas les dommages qui ont été faits, a-t-il soutenu, surtout qu’on nous annonce que dès 2019, on ralentira encore les dépenses. En santé, dans le budget présenté, près du quart des sommes iront aux médecins spécialistes alors que le personnel est débordé et épuisé à l’hôpital, au CLSC et dans les CHSLD. Et la restructuration du système de santé s’est révélée improductive et inefficace. La première chose à faire serait, comme l’exige la population, de redonner une direction locale permanente au Réseau local de service (RLS) Pierre-De Saurel et à l’Hôtel-Dieu. En éducation nous devons rénover des écoles, à Sorel-Tracy et Yamaska notamment; nous avons besoin de ressources spécialisées; et de plus d’argent dans les CPE. »

« Le Parti Québécois a toujours été un grand défenseur de la forêt publique québécoise, a-t-il par ailleurs rappelé. En 1977, c’est un gouvernement du Parti Québécois qui a redonné la forêt à la population en abolissant les clubs privés et en créant les Zones d’exploitation contrôlées, les ZEC. Encore aujourd’hui, le seul parti qui propose une vision pour les régions, qui pense aux chasseurs et aux pêcheurs, c’est le Parti Québécois. »

Par ailleurs, Sylvain Rochon voit mal comment la CAQ pourrait faire mieux, alors qu’elle promet d’importantes baisses d’impôt et de taxes. Une promesse séduisante mais trompeuse, estime-t-il. « Nos services publics ont besoin d’argent pour soutenir des secteurs essentiels comme la santé et l’éducation, mais aussi le transport, le développement économique, la culture, le communautaire… Ici même, dans la région, nous avons, en plus des enjeux en éducation et en santé, des enjeux en transport qui nécessiteraient des études de faisabilité rigoureuses pour faire des choix éclairés. Nous avons aussi besoin de garanties que les grands contrats favorisent les fournisseurs locaux. Alstom n’a pas eu à s’engager à faire affaire avec son atelier de Sorel-Tracy et à donner de l’emploi ici pour le projet du REM. C’est inacceptable. »

Donnez votre appui à Sylvain Rochon

Pierre Séguin, agent officiel.
Conditions d’utilisation et avis juridique
© 2018