Sylvain Rochon

Député de Richelieu

Île d’Anticosti : Le gouvernement applique enfin la proposition du Parti Québécois
vendredi 28 juillet, 2017
Facebook
Twitter

Québec, le 28 juillet 2017 – Le porte-parole de l’opposition officielle en matière d’énergie et de ressources naturelles, Sylvain Rochon, se réjouit que le gouvernement libéral ait enfin décidé d’appliquer la proposition de Jean-François Lisée en mettant fin aux travaux sur l’île d’Anticosti et en concluant une entente avec certaines entreprises concernées. Il déplore toutefois l’incohérence des libéraux, qui ont adopté sous bâillon une loi qui ouvre la porte à l’exploitation des hydrocarbures partout ailleurs au Québec.

_____________________________________________________________________________________________________

EN BREF

  • Le gouvernement se range enfin aux arguments du Parti Québécois, après avoir laissé planer l’incertitude pendant deux ans.
  • Pendant ce temps, les libéraux ont adopté, sous bâillon, une loi qui ouvre la porte à l’exploitation du gaz de schiste dans le reste du Québec.
  • Il n’y a pas que les citoyens d’Anticosti qui attendaient des réponses du gouvernement libéral.

_____________________________________________________________________________________________________

« Philippe Couillard a laissé planer l’incertitude pendant trop longtemps avec Anticosti. Cela fait plus d’un an que nous lui demandons de mettre fin aux travaux et de conclure une entente avec les entreprises concernées. Nous nous réjouissons que le gouvernement se range à nos arguments et entende enfin raison », a déclaré Sylvain Rochon.

« Cela dit, il ne faut pas oublier qu’il y a à peine quelques mois, les libéraux ont adopté, sous bâillon, une loi qui ouvre la porte à l’exploitation du gaz de schiste dans la vallée du Saint-Laurent. Le gouvernement a également refusé la protection des baies gaspésiennes dans sa loi sur les hydrocarbures. Il faut donc protéger Anticosti, mais pas la baie de Gaspé ? Il n’y a pas que les citoyens d’Anticosti qui attendaient des réponses du gouvernement libéral. Les citoyens d’ailleurs au Québec veulent également savoir s’il y aura ou non de l’activité pétrolière ou gazière permise dans leur communauté, et ce, à quelles conditions. Nous connaissons la réponse pour Anticosti, il nous faut maintenant celle pour le 99,99 % restant de la population québécoise », a ajouté le député.

« Aujourd’hui, les libéraux font de la politique en annonçant la fin des activités pétrolières sur l’île d’Anticosti. Ils en font un symbole. Mais le Québec, ce n’est pas uniquement Anticosti. Dans le reste du Québec, les libéraux ont ouvert une porte encore plus grande aux pétrolières. En matière d’énergie et d’environnement, Philippe Couillard adopte un discours “vert”. En réalité, il est un cancre de l’environnement », a conclu Sylvain Rochon.

À DÉCOUVRIR
Activités régionales