Sylvain Rochon

Député de Richelieu

Invité dans Richelieu, Jean-Martin Aussant parle de ses racines soreloises et de son goût du pays
dimanche 8 juillet, 2018
Facebook

«La souveraineté va changer très concrètement et très positivement la vie de chaque Québécoise et de chaque Québécois individuellement et la vie des Québécois collectivement.  Le Parti Québécois est né avec cette idée-là, a grandi avec cette idée-là et va réaliser cette idée-là », a affirmé Jean-Martin Aussant, samedi soir dernier, dans le cadre d’une activité de financement organisée par le Parti Québécois Richelieu et Sylvain Rochon. Devant un auditoire attentif et rapidement conquis, réuni au Biophare de Sorel-Tracy, Jean-Martin Aussant a parlé d’économie et de son goût du pays, ponctuant son discours de pièces de musique interprétées par ce pianiste accompli. « Les gens ont été conquis pas que par son discours, mais aussi par sa musique… et la fierté de partager ses racines soreloises » a affirmé le président du Parti Québécois de Richelieu, René Grenier, heureux que l’invité se soit laissé convaincre par Sylvain Rochon de s’installer au piano.

Orateur aussi inspiré qu’inspirant, Jean-Martin Aussant a su démontrer, exemples à l’appui, comment le Québec se démarquerait comme pays dans la communauté mondiale et expliquer  les gains tant économiques et culturels que linguistiques de l’indépendance du Québec. 

« On a aussi senti une grande complicité entre Jean-Martin Aussant et Sylvain Rochon, tous deux originaires de Sorel-Tracy et portés par le même rêve, animés du même idéal : redonner au Québec un État fort au service des gens en vue de préparer l’indépendance, a poursuivi le président du parti.  On a senti, entre eux et Catherine Fournier, députée de Marie-Victorin, qui s’est spontanément jointe à la soirée, le sens de l’équipe, la force des convictions et le goût de l’aventure collective.  Et on a toutes et tous été envahis par la même fierté d’être de ce grand parti qui nous donnera l’indépendance. »    

 

Candidat du Parti Québécois dans Pointe-aux-Trembles, Jean-Martin Aussant est revenu au parti de son mentor, Jacques Parizeau, pour convaincre les Québécoises et les Québécois de se doter, le 1er octobre, du gouvernement national qu’ils méritent et d’un État fort dont ils pourront toutes et tous être à nouveau fiers. « Fiers au point de vouloir faire du Québec un pays et de consacrer les quatre prochaines années à démontrer la faisabilité de l’indépendance et à convaincre tous les Québécois et toutes les Québécoises d’être à ce grand rendez-vous avec l’histoire, pour enfin se donner un pays. »

À DÉCOUVRIR