Le caucus du Parti Québécois de la Montérégie appuie les maires de la région qui réclament des solutions pour l'autoroute 30

Québec, le 21 mars 2018 – Au lendemain du dévoilement du «Grand Déblocage», le plan du Parti Québécois pour réduire la congestion routière, accroître la mobilité des citoyennes et citoyens de la région métropolitaine, notamment sur la Rive-Sud, et procurer davantage de temps de qualité aux familles, le caucus des députés du Parti Québécois de la Montérégie appuie les 45 maires et mairesses de la région, ainsi que la Chambre de Commerce d’Industrie de la Rive-Sud, qui ont à nouveau uni leur voix pour réclamer le déploiement rapide de mesures visant à désengorger la circulation sur l’autoroute 30 entre les autoroutes 10 et 20.

« Avec l’agrandissement du terminal du port de Montréal à Contrecoeur, l’aménagement des pôles logistiques aux deux extrémités de la 30 et les travaux prévus, ces prochains mois, dans le tunnel Louis-Hippolyte-Lafontaine, nous n’avons d’autre choix que d’assurer une plus grande fluidité sur cette artère qui devait servir de voie de contournement de Montréal, mission dont elle ne peut s’acquitter, en raison de la congestion chronique qui l’affecte », a déclaré le président du caucus des députés du PQ en Montérégie, Stéphane Bergeron, qui a assisté, au nom de ses collègues, à la sortie des maires, mairesses et de la chambre de commerce de la région.

Le Grand déblocage

« Le Parti Québécois a maintes fois pris fait et cause pour l’élargissement de l’autoroute 30 sur ce tronçon extrêmement problématique et y aménager des voies réservées pour le transport en commun, le covoiturage et les véhicules électriques, engagement qui a été réitéré dans ‘‘Le Grand Déblocage’’. Nous y avons ajouté un engagement visant, dans l’intervalle, à parer au plus urgent, engagement qui, nous le croyons, saura rassurer et satisfaire nos collègues du monde municipal, à savoir l’aménagement rapide d’une voie réservée sur les accotements, ce qui constitue une mesure de mitigation nécessaire, d’ici à ce que les travaux d’élargissement de l’autoroute 30 sur ce même tronçon soient complétés », a ajouté Stéphane Bergeron.

Des voies réservées essentielles

« Aménager rapidement une voie réservée sur les accotements constitue une mesure transitoire fort intéressante, qui ne doit, en aucun cas, nous amener à surseoir à la solution à long terme, à savoir l’élargissement de l’autoroute 30 sur ce tronçon particulièrement problématique, compte tenu des défis qui nous attendent très prochainement, mais ne doit pas nous faire perdre de vue, par ailleurs, que les enjeux de fluidité impliquent également que nous ayons une perspective pour les tronçons en amont et en aval », de renchérir Sylvain Rochon, député de Richelieu.

« Pour le grand Longueuil, la situation qui prévaut actuellement sur l’autoroute 30 requiert toute notre attention. Il s’agit bien sûr d’un problème nécessitant qu’on y apporte des solutions, mais aussi une opportunité de nous montrer novateurs. Nous proposons des mesures qui permettront d’améliorer la fluidité de la circulation, mais de façon responsable, en ne favorisant pas la réémergence du problème dans quelques années et en incitant plutôt les gens à adopter les modes de transports collectifs et de mobilité durable », de conclure Diane Lamarre.

Rappelons que le caucus des députés du Parti Québécois en Montérégie est composé de mesdames Catherine Fournier et Diane Lamarre, respectivement députées de Marie-Victorin et Taillon, de même que messieurs, Stéphane Bergeron, Guy Leclair, Sylvain Rochon, Alain Therrien et Dave Turcotte, députés de Verchères, Beauharnois, Richelieu, Sanguinet et Saint-Jean, à l’Assemblée nationale du Québec.

Donnez votre appui à Sylvain Rochon

Pierre Séguin, agent officiel.
Conditions d’utilisation et avis juridique
© 2018