Sylvain Rochon

Député de Richelieu

Nouveaux contrats chez Alstom Transport : « Les travailleuses et les travailleurs n'ont pas fini de me voir me battre pour eux ! » - Sylvain Rochon
jeudi 12 avril, 2018
Facebook

Sorel-Tracy, le 12 avril 2018 – Le député de Richelieu à l’Assemblée nationale, Sylvain Rochon, s’est évidemment réjoui de l’annonce, faite plus tôt ce matin par Alstom Transport, qu’une partie de la charge de travail de ses autres usines sera transférée à celle de Sorel-Tracy, afin d’y garantir le maintien des quelque 80 emplois. Depuis son élection, Sylvain Rochon s’est battu sur tous les fronts pour veiller à ce que l’usine d’Alstom Transport à Sorel-Tracy reçoive sa part des grands contrats nationaux. « J’ai rencontré les employés de l’usine, communiqué à maintes reprises avec la direction, interpelé les différents ministres qui se sont succédés au ministère des Transports, les ai même invités à visiter l’usine pour qu’ils constatent de visu l’expertise de ses employés et qu’on s’assure de la garder ouverte. Je me suis battu pour les travailleuses et les travailleurs et je vais continuer à le faire. »

C’est d’ailleurs ce que Sylvain Rochon a mentionné à la direction d’Alstom Transport qui a communiqué avec lui pour lui faire part de sa décision. Il insiste sur le fait que, si c’est une première victoire pour maintenir les emplois, d’autres batailles doivent résolument continuer à être menées. « Le contenu local de nos grands contrats nationaux demeure un enjeu crucial et un moyen unique de préserver nos emplois ! Or, a-t-il déploré, malgré les représentations répétées de Jean-François Lisée, d’Alain Therrien, porte-parole de l’opposition officielle pour les dossiers touchant le REM, et moi, le gouvernement Couillard n’a rien fait pour s’assurer que les wagons du REM soient fabriqués au Québec. Il a refusé les amendements pourtant réalistes que nous avons proposés en commission parlementaire visant à inclure une clause de garantie de contenu local dans la loi créant la CDPQ-Infra et celle, plus tard, permettant l’élargissement de ses pouvoirs. Et la CAQ, malgré son soi-disant nationalisme économique, a laissé faire ! »

Le député a d’ailleurs profité de l’occasion pour réclamer à nouveau, comme il l’a fait dans sa réplique au budget libéral, que la seconde phase du remplacement des wagons du Métro de Montréal par les wagons Azur, dont les bogies sont fabriqués à l’usine locale d’Alstom Transport, soit relancée le plus tôt possible. « Nous avons des employés compétents, une usine à la fine pointe de la technologie et une expertise unique. Pourquoi ne pas en tenir compte ? Certes, la pratique du libre-échange commercial appelle à certains compromis, a-t-il reconnu. Nous sommes ainsi heureux que l’usine de Sorel-Tracy puisse participer à la fabrication de matériel pour des infrastructures aux États-Unis et au Chili. Et sommes prêts à ce qu’une partie des contrats soient aussi transférés ailleurs. Mais une partie seulement ! Nous devons nous assurer un minimum de contenu local dans chacun de nos grands contrats nationaux ! »

À DÉCOUVRIR
Activités régionales