Sylvain Rochon

Député de Richelieu

Réunis en caucus dans la circonscription de Vachon : Les familles de la région au coeur des préoccupations des députés du Parti Québécois de la Montérégie
lundi 7 mai, 2018
Facebook

Longueuil, le 7 mai 2018 – Toujours en mode écoute et dialogue, mais aussi proposition et action, le caucus des députés du Parti Québécois de la Montérégie a une nouvelle fois réitéré,  alors qu’il se réunissait dans la circonscription de Vachon, le 7 mai dernier, l’importance que revêtent les familles pour l’avenir du Québec et qui sont donc au centre de son attention en prévision du scrutin du 1er octobre prochain, qui permettra qu’elle redeviennent une priorité pour l’État québécois, qui les a lamentablement négligées au cours des quatre dernières années.  Cette rencontre, qui aura donné lieu à des échanges fructueux avec des organisations qui oeuvrent directement auprès des familles, aura permis aux députés du Parti Québécois de la région de mieux cerner la complexité des problématiques et enjeux avec lesquels celles-ci doivent composer.

« Il aura été question de tout ce qui touche le soutien et l’accompagnement aux personnes qui sont en perte d’autonomie, mais aussi auprès de celles qui, au quotidien, agissent comme proches aidants auprès d’elles et qui ont également besoin de support. Dans ce même esprit, nous n’avons pas manqué d’aborder la question du nécessaire rehaussement du financement des organismes qui oeuvrent auprès des familles, afin de leur donner les moyens de mener à bien leur indispensable mission, et ce, pour le bénéfice de celles-ci. Nous avons aussi discuté des problématiques de transport, étant conscients du fait que, lorsque les gens sont coincés dans la circulation, ils ne sont pas à la maison; ils disposent donc de moins de temps pour partager le repas en famille, s’amuser avec les enfants, les accompagner pendant qu’ils font leurs devoirs et leur donner le bain. Il va sans dire que nous avons également échangé à propos de la préoccupante régression, sous le gouvernement Couillard, du réseau des services de garde éducatifs à contribution réduite et des moyens de lui redonner un nouvel élan, et ce, dans le but de donner à nouveau un peu d’air aux familles, particulièrement celles de la région », a déclaré le président du caucus régional des députés du Parti Québécois de la Montérégie et député de Verchères, monsieur Stéphane Bergeron.

« Les organismes communautaires de la Montérégie et du Québec ont besoin d’aide afin de soutenir notre monde. Ce matin, à Saint-Hubert, des organismes sont venus nous dire à quel point l’austérité libérale a fait mal. Seul le Parti Québécois souhaite mettre fin à l’austérité et investir massivement — 200 millions de dollars à terme — pour soutenir la mission des organismes d’action communautaire autonome et reconnaître leur apport exceptionnel au développement social et économique », de signaler le député de Saint-Jean, monsieur Dave Turcotte.

« Alors que, seulement dans la circonscription de Taillon, on compte déjà quelque 24 000 proches aidants, femmes et hommes, on apprend la fin prochaine, en 2021-2022 du programme L’APPUI qui soutient précisément ce groupe de personnes. Le caucus de la Montérégie demande ce que le gouvernement libéral prévoit faire pour assurer répit et reconnaissance à ces personnes », d’ajouter la députée de Taillon, madame Diane Lamarre.

« Le plan santé du Parti Québécois, a-t-elle poursuivi, prévoit un investissement massif et urgent en soutien à domicile en plus d’assurer un répit indispensable à ces proches aidants. Un soutien fiable, organisé et bien déployé s’impose pour ces personnes essentielles à la santé et à la sécurité de nos aînés, des personnes vulnérables, de leurs familles et de toute notre communauté. »

« Les réseaux de transport, dont le Réseau de transport de Longueuil (RTL), martellent qu’il sera difficile d’utiliser les axes routiers pour le rabattement des autobus. Il est donc urgent d’élargir l’autoroute 30 et de construire la voie réservée pour le transport collectif. Les familles de la Rive-Sud méritent d’avoir de meilleurs services de transports collectifs au lieu de passer des heures dans leurs véhicules. Il est donc important de mettre en oeuvre Le Grand Déblocage, que nous avons présenté en mars dernier. Il s’agit d’un projet ambitieux visant à améliorer de façon drastique la mobilité durable pour l’ensemble du Grand Montréal, non seulement dans les déplacements vers Montréal, mais aussi sur l’axe Est-Ouest. Il faut rappeler que, pour la Rive-Sud, en proposant un tram-train sur l’axe Taschereau, entre la gare de train Sainte-Catherine dans le Roussillon et le cégep Édouard-Montpetit à Longueuil, on améliorera grandement la fluidité de la circulation. C’est une préoccupation que nous partageons, notamment avec le RTL, de même que l’objectif visant à dégager le carrefour DIX30 et la congestion sur le réseau routier supérieur », de préciser le député de Sanguinet, monsieur Alain Therrien.

« Nous savons combien la direction des Centres de la petite enfance (CPE) et les parents administrateurs sont dévoués à l’amélioration constante de leurs services de garde éducatifs et souhaitent ajouter de nouvelles installations pour rapprocher les services du lieu de résidence des familles. Au lieu de les accompagner dans leurs démarches, le ministère de la Famille leur met continuellement des bâtons dans les roues. De nombreux projets dans plusieurs circonscriptions ont souffert de ces manoeuvres tatillonnes. Devant l’accumulation d’obstacles administratifs injustifiés et d’innombrables tergiversations, certains ont même dû être abandonnés. Ça va changer avec un gouvernement du Parti Québécois ! », de poursuivre Sylvain Rochon.

« Alors que les enjeux du décrochage scolaire font la manchette, il est primordial d’assurer par tous les moyens la pérennité du réseau des CPE, qui établit des bases solides, et ce dès la petite enfance, pour la persévérance scolaire », de renchérir Catherine Fournier.

« Le Parti Québécois, notamment avec la mise en place du réseau des services de garde éducatifs à contribution réduite, ainsi que du régime de congés parentaux, a fait en sorte que le Québec soit qualifié de ‘‘paradis des familles’’, paradis qui a été sérieusement mis à mal ces quatre dernières années. Nous avons de nombreuses propositions à soumettre aux Québécoises et Québécois, afin qu’à compter du 1er octobre prochain, le Québec redevienne le ‘‘paradis des familles’’. Il n’en tient qu’à nous de faire en sorte que cela puisse se concrétiser », de conclure Stéphane Bergeron.

Rappelons que le caucus des députés du Parti Québécois en Montérégie est composé de mesdames Catherine Fournier et Diane Lamarre, respectivement députées de Marie-Victorin et Taillon, de même que messieurs, Stéphane Bergeron, Guy Leclair, Sylvain Rochon, Alain Therrien et Dave Turcotte, députés de Verchères, Beauharnois, Richelieu, Sanguinet et Saint-Jean à l’Assemblée nationale du Québec. S’y sont ajoutés, madame Cathy Lepage, candidate dans La Prairie, de même que messieurs Nicolas Dionne et Christian Picard, candidats dans Iberville et Chambly.

À DÉCOUVRIR
Activités régionales