Sylvain Rochon

Député de Richelieu

Sylvain Rochon dénonce la surenchère de promesses irresponsables à laquelle se livrent la CAQ et le PLQ au mépris des enfants du Québec
jeudi 17 mai, 2018
Facebook

Sorel-Tracy, le 17 mai 2018 – Le député de Richelieu à l’Assemblée nationale, Sylvain Rochon, a énergiquement dénoncé, à l’Assemblée nationale cette semaine, la décision du gouvernement libéral de retirer 670 M$ du réseau de l’éducation, alors que les besoins sont criants, et les écoles, en fort mauvais état. « Dans Richelieu, le déficit d’entretien des établissements scolaires nécessite des investissements importants qui ne peuvent être réalisés si le gouvernement ampute les budgets », a-t-il martelé.

__________________________________________________________________________

EN BREF 

  • Le gouvernement libéral choisit de baisser les taxes scolaires. Il retire une somme de 670 M$ du budget de l’éducation.
  • Après 15 ans de négligence libérale, les écoles sont vétustes; la moitié des établissements scolaires du Québec sont en mauvais ou en très mauvais état.
  • La CAQ ferait encore pire; elle promet de piger 1,4 G$ dans ce même budget.
  • Le Parti Québécois fera de l’éducation une réelle priorité et adoptera une loi bouclier qui protégera les budgets qui y sont liés.

__________________________________________________________________________

« Le gouvernement libéral a choisi de piger 670 M$ dans le budget de l’éducation et de consacrer cette somme à une baisse de taxes scolaires. Alors que le premier ministre Philippe Couillard reconnaît lui-même que sa distribution de bonbons électoraux n’aura aucune influence sur la réussite des élèves, il s’entête à priver les écoles du Québec de sommes nécessaires à leur réfection ou à leur rénovation », affirme Sylvain Rochon.

« À Yamaska, les deux écoles primaires reçoivent, pour leur vétusté, la cote mauvais et très mauvais.  La Commission scolaire de Sorel-Tracy a pour projet de réunir les élèves qui les fréquentent sous un même toit accueillant, à Yamaska. La municipalité est partenaire dans l’aventure.  Le ministre va-t-il appuyer financièrement ce projet et cette communauté toute entière qui se prend en main pour le bien de ses enfants ? », demande-t-il.

À Sorel-Tracy, poursuit le député, l’école Saint-Gabriel-Lalemant déborde.  On enseigne à des enfants du primaire dans des classes modulaires. La Commission scolaire a un projet avec l’école Saint-Viateur.  Le ministre peut-il appuyer ce projet pour qu’ainsi les enfants ne restent pas dans des roulottes ? »

« L’éducation, ça devrait être la priorité permanente de la nation. Il est inacceptable qu’en 2018, au Québec, on ait des écoles dans un tel état. Avec le Parti Québécois au gouvernement, la rénovation des écoles sera au cœur des priorités, et les budgets consacrés à l’éducation, à la famille et à la protection de la jeunesse seront protégés des coupes. Ça suffit de jouer au yoyo avec l’avenir de nos enfants. Nous adopterons une loi bouclier qui assurera que l’éducation soit toujours financée à hauteur des besoins du réseau. La réussite de chacun, c’est le projet collectif du Parti Québécois », a conclu Sylvain Rochon.

À DÉCOUVRIR
Activités régionales